Amélioration continue : comment WeLoop utilise son outil en interne ?

Victor Arfi, Avr 2020

Dans le cadre de la sortie de WeLoop 2.0, l’équipe WeLoop a utilisé tout le potentiel de son outil lors de sa phase de recette
En effet, comment se targuer d’être un outil d’amélioration d’applications si au coeur même de WeLoop nous ne l’utilisons pas pour améliorer notre produit ?

Tout a commencé en définissant le rôle de chacun dans cette phase de projet : un product owner, l’équipe produit dans le rôle de la dev team et les autres métiers en tant qu’end-users.

1. Récolte de feedbacks utilisateurs

Les utilisateurs ont testé et analysé méticuleusement chaque feature (création de loops, interactions, suggestions, mails de notification, ..), bugs éventuels, parcours utilisateur, wording, …
Une fois les loops (retours utilisateurs) créées, plusieurs conversations ont été engagées entre les différents membres de l’équipe afin de préciser certaines améliorations ou changements d’usages. Le parcours utilisateur a lui aussi été analysé : les interactions sont-elles si évidentes ? Poussent-elles à l’utilisation ? Les utilisateurs ont-ils créé des
doublons ? 

Certains de nos clients ont aussi participé à cette phase via le WeLoop de WeLoop, espace parallèle dédié à l’amélioration continue de notre outil.  84 loops ont ainsi été générées en quelques jours ! 

“Il n’a pas été nécessaire d’envoyer un mail listant l’ensemble des bugs ou amélioration lié au produit lorsque l’on nous a proposé de le tester. D’un simple clic, nous avons pu faire nos commentaires et en discuter entre nous au lieu de faire nos retours chacun de notre côté. Rapide, simple, efficace !” Jessy L. – Utilisateur et graphiste de WeLoop.

2. Tri et priorisation des feedbacks

A l’aide de son interface dédiée, Paseuth en qualité de product manager, a retrouvé l’ensemble des loops concernant WeLoop 2.0, créées par les utilisateurs regroupées par défaut de façon chronologique. Il a d’abord effectué un premier tri grâce au système de tags pour distinguer les bugs des demandes d’améliorations. Dans un premier temps, il a choisi de lancer en priorité la correction des bugs et a donc envoyé à l’équipe produit les loops concernées directement dans leur backlog Jira. 

Il s’est ensuite penché sur les demandes d’améliorations et a effectué un nouveau tri : en filtrant les loops ayant obtenu le plus haut taux d’engagement utilisateur et de visibilité ceux-ci retranscrits par  l’IA injectée dans l’outil. 

Ainsi, il a pu analyser les échanges entre les utilisateurs, interagir avec eux pour plus de précision ou encore leur proposer différentes alternatives. Comme pour les remontées de bugs, il a finalement terminé la priorisation des retours utilisateurs en envoyant les loops sélectionnées et qualifiées à l’équipe produit via Jira. 15 features ont ainsi été modifiées et une dizaine de bugs corrigés.

“J’ai pu gagner du temps sur la création et sur la priorisation du backlog. Je peux enfin allouer du temps sur d’autres activités, comme mieux connaître mes utilisateurs et prendre des décisions sur le produit en conséquence.” Paseuth T. – Product Manager & CTO de WeLoop

3. Développement des derniers correctifs et améliorations

De son côté, l’équipe produit s’est donc concentrée sur les dernières modifications à apporter au produit avant sa sortie. Grâce à l’historique des retours utilisateurs et leur contexte technique directement intégré aux tickets envoyés dans Jira, l’équipe a gagné un temps considérable tout en gagnant en précision :

“ J’ai pu pour la première fois utiliser WeLoop dans des conditions réelles de développement : plus de testeurs, une communication fluide et surtout des utilisateurs qui s’expriment sur le produit, cela facilite vraiment notre travail !” Céline D. – Développeuse Front-End WeLoop

Place au développement puis à la phase de test avant envoi au product manager pour vérification. 

De son côté, le product manager a notifié les utilisateurs via les loops lorsqu’une correction a été apporté ou lors développement d’une nouvelle amélioration. La boucle est ainsi bouclée !

4. Livraison des améliorations demandées

C’est ainsi qu’une dizaine de jours plus tard, la version 2.0 de WeLoop a pu être accessible auprès du grand public. Directement chez les nouveaux clients, après migrations de données chez les utilisateurs de la version précédente. 

Et les retours ne se sont pas fait attendre ! (Nous écrirons très prochainement un article à ce sujet.)