L’aventure startup quand on est développeur et père

William Luangphinith, Avr 2020

Les startups sont sur le devant de la scène depuis plusieurs années déjà, et cette scène ne cesse de croître. C’était un environnement que je ne connaissais absolument pas avant de reprendre mes études en développement informatique. En effet, avant d’entreprendre cette nouvelle aventure j’étais en 3ème année d’études infirmiers. J’ai décidé d’arrêter mes études pour une multitude de raisons: manques de moyens, d’effectifs, matériels, etc. Les services publics hospitaliers souffrent de plus en plus, il était difficile pour moi de m’y épanouir professionnellement.

J’ai donc fait mon 1er stage dans une startup, c’était complètement différent de ce que j’avais l’habitude. Bien que mon passage à l’hôpital fût court, j’ai néanmoins pu comprendre ce qui me plaisait au travail et ce que je voulais retrouver: le travail d’équipe, la pluridisciplinarité et la collaboration. Et c’est donc ce que j’ai en tête lorsque je cherche mes différents stages pendant ma formation. J’ai pu participer à différents projets, et je m’y suis épanoui à chaque fois. Hors la construction d’un produit/logiciel, j’ai pu participer à d’autres aspects de la vie d’un produit : sa vente, le marketing, le support, etc.

Actuellement, c’est l’une des choses qui me font rester dans une startup. Je ne me contente pas de créer un produit, j’aide parfois à la vente, au marketing, je participe au support auprès des utilisateurs, etc. On fait partie intégrante d’un écosystème, et c’est ce qui me plaît.

Mes stages se passent relativement bien, et cela me convainc de continuer sur cette voie-là.
Cependant un événement particulier va venir quelque peu chambouler ma vie, je vais être papa.

L’aventure Papa.

Je suis donc devenu père pendant mes études en 2018. Ce fut éprouvant mais en même temps épanouissant, ayant la “chance” d’être encore en étude je m’arrange avec mon école pour pouvoir passer du temps avec ma femme et mon fils, une espèce de congé parental longue durée.

Quelle chance ce fut. Je n’étais pas du tout préparé à la venue de ce petit être. On pense l’être, mais la vérité est qu’on ne l’est jamais vraiment. Il se réveillait dans la nuit toutes les 3h pour le biberon et n’a jamais fait de nuit complète jusqu’à son 1 an et demi. Les maladies, les poussées dentaires, les coliques, l’alimentation, et j’en passe.. C’est un bonheur total.

L’aventure WeLoop x Parentalité 

Devant faire mon stage de fin d’études, je me pose beaucoup de questions.  Il y a beaucoup de non-dits sur les horaires et l’implication au travail dans le domaine du dev qui font que je me questionne par rapport à ma vie de famille. Vais-je pouvoir continuer à participer à ma vie de famille en semaine ? Comment vais-je pouvoir m’organiser avec ma compagne ? Va-t-on juger de mon rythme de travail si je quitte le bureau aux alentours de 17h ? Tant de questions qui seront rapidement évoquées lors de mon entretien avec la startup Weloop. Lors de cet entretien, je préfère être transparent, je fais part de ma situation et des contraintes qui vont avec. Cela a été pris avec beaucoup d’enthousiasme et de positivités, ce qui m’a mis en réelle confiance pour la suite et m’a sur-motivé à montrer mes capacités et ma motivation.

Ma compagne et moi avons la chance qu’elle travaille en “full remote” ce qui facilite le fait d’amener et récupérer notre enfant de son mode de garde. Mais cela est une charge mentale supplémentaire pour elle au quotidien(big up Lolo). De mon côté je fais de mon mieux pour quitter le travail aux alentours de 17h pour pouvoir la relayer et m’occuper de notre fils. WeLoop me permet d’aménager mon temps de travail comme je le souhaite, il n’est pas rare que je continue de travailler à la maison après avoir couché le petit car il y a des tâches que je n’ai pas pu terminer. Lorsque ma compagne est malade, j’ai la possibilité de faire du télétravail pour prendre le relais, ou lorsque le petit est malade, pour le garder et continuer à travailler en même temps. Je me rends bien compte de la chance que j’ai en tant que développeur de pouvoir aménager ainsi mon temps, ce qui me permet de m’épanouir professionnellement ainsi que dans ma vie de famille. Cette organisation est vouée à changer en fonction de nos postes et de la scolarisation de notre enfant. Il va falloir être agile dans l’organisation familiale et s’adapter mais je ne doute pas que cela puisse se passer aussi bien qu’à l’heure actuelle.