Comment réduire le reworking de fonctionnalités

Paseuth Thammavong, Mar 2021

Toutes les DSI ont un jour vécu un développement de produit de manière précipitée (ou non) pour répondre à un besoin ou un bug et tous les utilisateurs d’applications métiers peuvent témoigner d’échanges avec les chefs de projets et/ou les équipes IT peu productifs. Ceci est la conséquence d’une gestion peu efficace de son projet !

Le reworking représente plus de la moitié des tâches d’un développeur !

Or, les impacts d’une mauvaise gestion d’un projet ne sont pas négligeables ! Le lancement d’un produit ou d’une fonctionnalité se traduit très souvent par des pertes que ce soit au niveau des coûts ou des performances. Certaines fonctionnalités sont parfois mal comprises, ne répondant pas au besoin initial, impliquant un fort besoin de reworking côté développeur. En conséquence de cela, 80 % des développeurs admettent que la moitié de leurs tâches est dédiée au reworking ! C’est un constat qui met en lumière une perte de temps énorme pour les développeurs sur l’avancée du projet et une frustration côté métier dû à une production inadéquate de la fonctionnalité demandée.

N.B : WeLoop réduit par 5 le chemin critique de la communication entre les équipes business et les équipes produits en effaçant toutes les barrières entre elles !

Les DSI sont particulièrement touchées par le reworking

Dans les grands groupes où la structure organisationnelle fait que tous les employés ne sont pas affectés dans une localisation similaire ou proche, cette problématique est fortement accentuée car la communication entre les différentes équipes est rendue complexe. Ce challenge a plusieurs impacts notamment celui impactant les DSI qui font face à un challenge d’ordre productif. 

En effet, les entreprises qui préfèrent garantir leurs coûts et les performances de leurs produits au détriment des délais, font très souvent face à des risques de décalage entre la compréhension du besoin côté produit et les besoins réels des utilisateurs. 

A l’inverse, insister sur la compréhension du besoin dès le début du projet permet de réduire les coûts, d’assurer son ROI et la satisfaction utilisateur. C’est pour cela que selon une étude menée par Appian, 50% du développement de nouveaux produits sont un échec !

Quelle est la stratégie pour éviter le reworking ?

Il est tout d’abord nécessaire de reconstruire un processus où toutes les équipes sont impliquées au bon moment dans le projet et où l’information circule de manière fluide, sans perte de données.
Pour cela, il faut travailler efficacement et procéder à un changement de culture. Impliquer et écouter ses utilisateurs ne relève pas d’une norme lorsqu’une roadmap est déjà prédéfinie. Cependant, cela est devenu une priorité pour de nombreuses entreprises aujourd’hui qui ont pris conscience de la valeur ajoutée que cela représente d’être user-centric !
Cette implication des utilisateurs devient plus forte et plus précoce au fil du temps. Mais si récolter ces besoins semble être la stratégie adéquate, des bonnes pratiques sont à mettre en place afin de réduire le taux de reworking des fonctionnalités !

Qualifier plus efficacement vos retours utilisateurs

Vos utilisateurs sont les premiers concernés quand il s’agit d’identifier les prochaines fonctionnalités à développer. Laissez-les échanger entre eux afin que les besoins les plus prioritaires et pertinents soient identifiés et préqualifiés par votre communauté ! A vous de les prioriser et de les qualifier avant l’envoi en développement. Ainsi, le backlog sera réduit et vous éviterez la dispersion des efforts côté produit. De plus, cela permettra d’éviter tous les coûts de développement d’une non-qualité.

N.B : Grâce à WeLoop, le chef de projet reçoit un feedback déjà qualifié par sa communauté d’utilisateurs. La communauté veille à ce que les utilisateurs ne créent que des feedbacks pertinents en interagissant entre eux. Dès lors que le besoin est bien défini par la communauté, le chef de projet peut le faire évoluer dans son backlog et l’envoyer en développement.

Envoyer des demandes contextualisées

Toutes les demandes envoyées en développement doivent être accompagnées de l’intégralité du contexte du retour : les informations systèmes, la version du navigateur, des screenshots … Il faudra centraliser toutes ces données afin d’éviter au maximum toute perte d’information dans des mails ou autres échanges.

Maîtriser ses coûts

Le développement optimal d’un produit est moins consommateur de ressources, et donc incite à la mise en place d’un workflow efficace de collaboration entre utilisateurs et équipe produit. Ainsi la contrainte budgétaire force à la baisse du reworking.

S’ancrer dans le future of work

Evitez toute frustration que ce soit côté produit ou métier et offrez à vos employés des expériences optimales sur leurs applications du quotidien afin qu’ils contribuent efficacement à l’amélioration de vos applications.

Conclusion : fluidifier les échanges en amont pour créer des demandes complètes

Réduire le taux de reworking des fonctionnalités se révèle donc être un challenge urgent à traiter afin de réduire et de pallier au maximum à toutes les pertes que ce soit en termes de productivité des équipes que financièrement. L’enjeu est de casser toutes les barrières entre les équipes afin de miser sur une communication plus fluide et plus claire pour que toutes les informations relatives à une demande soient parfaitement transmises et accompagnées de tout le contexte informatique. Les développeurs doivent désormais concentrer leurs efforts sur les tâches à valeur ajoutée !