Product management : mettez la feedback loop au coeur des projets IT.

Yousra Mahros, Mai 2021

Tout projet IT implique une partie importante des collaborateurs de votre entreprise. La complexité de ces projets nécessite de mettre en place une véritable stratégie de product management. Une feedback loop efficace est indispensable tout au long de la vie de l’application. Elle garantit l’efficacité du développement, le respect des besoins des utilisateurs finaux, et donc l’adoption des nouveaux outils.

1. La feedback loop, un puissant outil d’amélioration continue

La feedback loop est une boucle de rétroaction dans laquelle les feedbacks des utilisateurs sont utilisés et analysés pour améliorer les pratiques de développement. Elle s’inscrit dans une démarche d’amélioration continue. Au cours d’un projet, la feedback loop assure un gain d’efficacité. Elle permet également d’optimiser le projet suivant grâce au retour d’expérience.

2. Optimiser le développement

Qu’il s’agisse de développer un logiciel dédié de A à Z ou de customiser une application du commerce, le travail des développeurs est primordial pour assurer le bon fonctionnement de la solution informatique. Cela passe notamment par une phase de testing par les utilisateurs finaux. Elle permet de détecter les bugs en situation réelle et d’améliorer l’ergonomie des outils afin de garantir leur adoption future.

Dans cette phase de test, une communication efficace entre les testeurs et le service IT doit être assurée par la mise en place d’un outil de gestion des feedbacks. Chaque retour des utilisateurs doit être utilisé non seulement pour répondre au besoin immédiat, mais également pour mieux anticiper les nouvelles demandes. Le cercle vertueux de la feedback loop se met alors en place.

3. Assurer l’adéquation entre les besoins et les solutions proposées

Les retours des utilisateurs finaux permettent de s’assurer que les outils proposés correspondent bien à leurs besoins. Ces informations sont cruciales en phase de développement. Elles conservent leur pertinence lors du déploiement, et pendant toute la durée d’utilisation de l’application. En effet, les pratiques et les besoins peuvent évoluer. De plus, l’intelligence collaborative peut faire émerger de nouvelles demandes, et impliquer de modifier certains outils ou d’en créer de nouveaux.

Cela passe par un dialogue permanent entre les utilisateurs finaux, les managers et l’IT. La feedback loop joue tout son rôle dans cette stratégie d’amélioration continue. Les retours des utilisateurs permettent aux développeurs de mieux cerner leurs besoins et leurs pratiques et de les prendre en compte efficacement dans le développement des nouveaux outils.

4. Contrôler le niveau d’adoption par les utilisateurs

Les feedbacks n’ont pas uniquement un intérêt technique. Ils reflètent également le degré d’adoption des outils logiciels par les utilisateurs finaux. Des feedbacks qui indiquent une mauvaise appropriation des fonctionnalités doivent également rentrer dans la feedback loop.

Ce retour d’expérience précieux doit avoir des réponses immédiates (refaire des formations, améliorer la documentation utilisateur, voire modifier l’outil pour le rendre plus ergonomique et adapté). Mais il doit également permettre d’améliorer la communication pour les prochaines étapes du déploiement, ainsi que pour les futurs projets. Ainsi, les feedbacks permettent une amélioration continue des pratiques de développement et d’implémentation des nouvelles applications.

Dans votre stratégie de product management, la feedback loop occupe une place centrale. N’hésitez donc pas à mettre en place un outil de gestion des feedbacks qui permettra à l’IT et aux utilisateurs finaux de contribuer ensemble au succès de vos nouvelles applications !