Comment réduire la taille du backlog produit

Paseuth Thammavong, Mar 2021

Dans le quotidien des DSI et des équipes projets, la productivité et l’exigence sont deux principes qui régissent la gestion de projets au sein des entreprises. Pour mieux répondre à ces principes, il est impératif d’avoir une visibilité totale sur la façon dont les projets évoluent. Le backlog produit en est une pièce centrale !

Filtrer en amont et rendre objectif les entrées du backlog produit

bakclog

Ce backlog va permettre de visualiser l’évolution de la roadmap produit et organiser les tâches. Ainsi, le projet et toutes les parties prenantes auront une visibilité sur les prochaines fonctionnalités qui seront développées. De ce fait, il est impératif d’organiser et prioriser objectivement le backlog produit.

Cependant, à partir de la mise en production de la première version de l’applications métier (test ou déploiement), le nombre de demandes, améliorations et bugs remontés par les utilisateurs augmentent considérablement la taille de ce backlog produit. C’est à partir de là que le chef de projet doit filtrer et organiser le backlog. Pour cela, il doit s’appuyer sur différentes variables :l’impact sur les activités, la capacité de l’équipe de développement à résoudre les demandes etc.

Mais organiser ou prioriser le backlog produit est souvent un casse-tête pour le chef de projet, au vu du nombre de demandes remontées et du peu d’objectivité qui y sont associées. Sur des projets complexes avec beaucoup de fonctionnalités, il est parfois très chronophage de faire l’exercice sur son backlog de manière efficace.

L’objectif principal est d’être productif et efficient pour répondre à la demande utilisateur selon le besoin : les demandes les plus urgentes ou prioritaires pour les utilisateurs doivent être celles développées en premier.  Ainsi, des applications avec des fonctionnalités utiles pour les utilisateurs seront celles les plus utilisées, il est donc primordial de les développer au plus tôt pour accélérer l’adoption.

Mais comment être productif et efficient ? 

Il faut investir ses ressources plus efficacement en développant les fonctionnalités les plus utilisées et génératrices de valeur pour l’entreprise 
Le reworking des fonctionnalités doit être réduit 
En gérant au mieux les risques liés au produit, grâce à la communication entre toutes les équipes. 

Comment prioriser son backlog produit efficacement ?

Aujourd’hui, si l’on se penche sur le backlog produit d’un chef de projet, nous pouvons rapidement nous apercevoir de sa complexité notamment due au nombre de tickets à traiter.  La priorisation de chaque demande accentue la difficulté. En effet, le chef de projet ne possède pas assez d’éléments afin d’identifier quelle demande est plus urgente qu’une autre. Pour cela, chez WeLoop, nous avons identifié les solutions ci-dessous.

Une meilleure qualification avant l’envoi en développement

Qualifier efficacement chaque demande utilisateur représente l’un des plus gros défis pour un chef de projet. Plus une demande est bien qualifiée, plus le chef de projet pourra identifier les demandes les plus pertinentes et mettre de côté celles qui le sont le moins.

Éviter les doublons dans le backlog produit

Un fléau pour les chefs de projets / développeurs qui multiplient parfois par 2 le nombre de demandes dans le backlog produit. Le manque de communication entre les utilisateurs ne leur permet pas d’échanger entre eux sur les demandes déjà remontées.

N.B : Grâce à WeLoop, tous vos utilisateurs pourront échanger instantanément sur une même demande et évaluer sa pertinence sans jamais quitter leur application ! 

Mettre en place un canal de communication rapide et efficace entre toutes les équipes

Une communication directe entre toutes les équipes permet de partager des users stories plus précises et complètes (contexte informatique, tags, screenshot, des détails sur la demande …) mais également le statut de ces dernières, afin que chaque utilisateur ait une vue sur l’évolution du traitement de sa demande.

N.B : Notre connexion bidirectionnelle avec les outils de gestion permet aux chefs de projet d’envoyer des users stories complètes aux développeurs (contexte informatique, tags, screenshot, tous les échanges entre utilisateurs et avec le PM …) mais également d’avoir une mise à jour instantané du statut de chaque demande directement sur le backlog produit. 

Conclusion : qualifiez les feedbacks en amont et communiquer efficacement avec vos utilisateurs

Réduire la taille de votre backlog produit permet de gagner en productivité et d’accélérer le cycle de production des fonctionnalités en développant uniquement celles pertinentes pour vos utilisateurs. Ainsi, la satisfaction de vos utilisateurs augmente largement car leurs applications présentent les fonctionnalités attendues et utiles pour eux. Pour cela une bonne qualification en amont est nécessaire et un canal de communication efficace impératif !